Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 22:32



                                          Chèr(e)s ami(e)s,



Aujourd'hui je souhaite vous proposer un adorable petit conte que j'ai lu et relu et qui me tient à coeur, il est extrait d'un magazine du pays niçois "Sourgentin" daté du mois de décembre 1993 et il est de Hélène Galli. Je l'ai trouvé tellement beau et touchant que je n'ai pas résisté à la tentation de faire une petite mise en scène pour l'illustrer, les photos et mises en scène sont de moi.


                                   La petite collectionneuse


C'était vraiment de beaux santons d'argile, bien moulés, artistement peints, expressifs.

                        Santons Pierre Cadoret (foire de Marseille, noël 2007)

Quand il les regardait, le santonnier se sentait tout fier de ses mains qui les avaient façonnés, cependant que le saisissait un sentiment d'humilité comme si quelque esprit vigilant l'avait aidé à refaire le geste bouleversant qui créa l'homme. Il avait presque envie de s'agenouiller et de leur réciter les vieilles prières mal oubliées que sa mère lui apprenait quand il était enfant. Il lui semblait que chaque foyer, pour être heureux le soir de Noël, se devait de les disposer près de la lampe qui éclaire ou de la cheminée qui crépite. Il aurait alors travaillé jour et nuit pour que nul n'en fût privé...Aussi l'été, allait-il les présenter sur les places des villages, au moment des foires. 

                                                 Aubagne 2008

                              Santons Didier (foire de Marseille 2007)

Me croirez-vous? C'était toujours la même chose: il dressait ses tréteaux, déballait ses précieuses figurines et... personne ne s'arrêtait. Les badauds qui défilaient le long des baraques et des tentes hâtivement montées ne le voyaient même pas. Leurs regards le traversaient sans manifester le moindre intérêt. Le temps n'était donc plus aux choses vraies et simples?... Pourtant il fallait voir avec quelle avidité, quelle gourmandise, les gens se précipitaient vers les fromages de Beuil qui fleuraient bon la chevrette nerveuse, vers le pain de Villars doré au feu de bois, le miel du Cians, les tartes à la myrtille de Guillaumes, vers les jambons, saucissons, liqueurs de génépi ou de gentiane, vers les bonbons à la sève de pins des Alpes et les coussinets de lavande et les fleurs sèches de Roubion, Péone, Entrevaux, Roure...
... et le vin blanc de Touët sur Var qui donne envie de s'envoler, oh! para pente!
Les adolescents, eux, fouillaient, ravis, les corbeilles de joggings, tee-shirt et bermudas. Quant aux enfants, ils se ruaient sur de vastes parapluies ouverts épinglés de petits insignes qu'on appelait d'un drôle de nom: des pin's... et qu'ils se montraient l'un à l'autre avec des mines suspicieuses.
Le pauvre santonnier à qui personne ne souriait ne comprenait plus rien: Tous ces gens-là ne s'occupaient donc plus que de nourrir leur corps, de l'habiller, de se distraire?... Et leur âme douce, émerveillée, en quelle gorge obscure s'était-elle perdue?
Vint la dernière foire du dernier village. Il dut se rendre à la raison. Quand il reprit la route, le soir commençait à tomber. Sept heures sonnèrent au clocher et il fut le seul à remarquer que la petite chanson du carillon s'était brisée net comme si elle se sentait aussi inutile que lui dans le monde. Le santonnier grimpa dans sa vieille auto fatiguée et se laissa conduire par les lacets à travers les hautes montagnes. Il fit une pause pour admirer le paysage. Une sérénité très haute bleuissait délicatement les sommets caressants leurs ondulations fraternelles. Alors il pensa que le moment pour lui était venu. Avec tristesse mais précaution afin qu'ils ne se cassent pas, il fit rouler ses chers santons sur la pente d'une colline, et l'enfant Jésus après tous les autres, et ils glissèrent entre les troncs des mélèzes, parmi les joubarbes, les centaurées et les rhinantes. Il les écouta jusqu'au dernier frissonnement d'herbe, jusqu'à l'ultime hoquet des cailloux sur la terre puis disparut à son tour...

Mon conte de Noël serait trop triste s'il s'achevait là... prêtez-moi encore une oreille attentive. En hiver, lorsque les pistes de ski furent praticables, une petite fille plus attentive que les autres et dont le coeur était plus clair, aperçut, qui trouaient la neige deux minuscules bras levés.



Elle se pencha, gratta, extirpa de sa gangue un Ravi qui continuait à crier sa bonne nouvelle à tous ceux qui n'écoutaient pas. Puis elle distingua la tache rouge d'un capuchon! Un berger! Où sont les moutons? se dit-elle. Elle en délivra six, avec leur chien exténué qui tirait la langue, et même une biquette aux pattes fines. Et comme elle cherchait à nouveau, elle découvrit la bergère aux bonnes joues, son agnelet, et le chasseur dont le fusil s'était rompu -tant mieux!- et le vendeur de cougourdons, le rémouleur... Et enfin l'âne éberlué d'une telle aventure, le boeuf dont les naseaux fumaient et les Rois Mages qui ne savaient plus du tout où ils étaient. 




 Alors, l'étoile fit un accroc doré sur la neige, désignant ainsi la cape bleue de la Vierge. Marie avait gardé la lumière merveilleuse de son regard et Saint-joseph, à peine plus barbu qu'il ne l'était auparavant, remit en place sa houppelande avec un sourire un peu blessé. Elle passa beaucoup de temps -mais elle était patiente- à exhumer tous ces trésors. L'enfant Jésus surtout qui était si petit, si petit...

La veille de Noël, la petite fille -que nous appelerons, si vous le voulez bien, Amandine-fit sa crèche avec tant d'amour que le santonnier reparut. Un peu honteux d'avoir manqué de courage et de foi, il se remit à travailler.
Quand à la petite fille, elle grandit sans jamais perdre sa délicate âme d'enfant. Elle fouillait les caves, les greniers, les boutiques de souvenirs pour sauver les santons perdus. Puis elle hanta les magasins des brocanteurs, des antiquaires, elle fit le tour des santonniers. Elle eut bientôt la plus belle collection du pays, de la France, de l'Europe.
quand on lui demandait:
-Pourquoi les collectionnez-vous?"
elle se taisait avec un sourire mystérieux et revoyait ses premiers santons d'enfant sage, ceux qui avaient dormi tout un hiver sous le manteau d'indifférence de la neige et qu'elle avait su réchauffer, un à un, dans ses petites mains.

                              Texte d'hélène Galli (Ce texte est protégé par les droits d'auteurs)


Je remercie Madame hélène Galli qui m'a autorisé à reproduire ce si beau conte de Noël. Il pourrait presque être autobiographique et Amandine pourrait être n'importe quelle petite fille... ou petit garçon.


Un grand merci à tous mes fidèles visiteurs et à toutes les personnes qui viennent de s'abonner à la newsletter.


                                        Bien à vous



                                    
     

                                                                         

Partager cet article

commentaires

cerisette 15/07/2009 11:18

coucou , j'espère que tu vas mieuxbisouscerisette

Jeanpierre 06/04/2009 23:14

madame santounette,heureux les gens qui regarde le monde avec des yeux d'enfants

lea 31/03/2009 20:36

ils sont tres jolis

mamiegigi 29/03/2009 14:26

bonne fin de dimanche   ma  Santounette               juste un  petit bisou pluvieux

Linda & Picasso :0079::0071:: 29/03/2009 10:18

pas bien dormi ... tu as le bonjour de Carlos du Venezurela qui a vu ton blog et va cherche + loin dans le pays si il trouve des santons pas trop fragile

Photos en vrac 29/03/2009 01:20

Vive le printemps ! Ici pluie vent et froid beurk .Amitié

Kidou 28/03/2009 22:32

Trés belle histoire et les photos et décors sont superbes. Si le coeur vous en dit allez faire un petit tour sur mon blog et laisser moi un avis. Bonne continuation !

bunny le chti 28/03/2009 21:50

salut bon dimanche on dort une heure en moins cette nuit

~~ Kri ~~ 28/03/2009 20:54

Un très beau conte...émouvant

aimée 28/03/2009 18:17

Quelle belle histoire,merçi de nous avoir raconté ce conte....J'aime beaucoup les contes,celà permet d'émerveiller le coeur d'enfant qui est caché ,tout au fond,là-bas.Bisous.Aimée

mamiegigi 28/03/2009 17:42

bon week-end  Santounette avec des gros bisouxxxx

flonounette 28/03/2009 09:35

très très touchant !!! bizz

Francoise du Var 28/03/2009 05:13

Passes un très bon dimanche, bisousFrançoise

Marie 27/03/2009 21:23

J'ai relu! j'adore!BiseMarie

z'ours 27/03/2009 20:20

des bisounours de fin de semaine et pour passer un bon week end

Bleuceanne 27/03/2009 19:54

Santounette... tu nous fais toujours autant rêver ! Me voici de retour sur le net, j'ai mis la photos de Zouzou, chien à adopter en urgence avant que sa famille d'accueil trop agée, ne tombe malade ! Bisous Santounette, merci de ton aide !

mamiegigi 27/03/2009 19:50

Bonsoir Santounette dommage je ne peux pas encore lire tout le conte ,mais ça viendra il ne faut pas desespergros bisou

Enriqueta 27/03/2009 18:34

Très joli conte bien illustré.

bataillou 27/03/2009 14:51

c'est un magnifique conte.heureusement pour nous que certains gardent leur âme d'enfant. merci à amandine.

luccetatou 27/03/2009 09:55

Santounette c l'amandine des temps modernes... qui grace à son blog nous fait voyager dans le monde merveilleux des santons merci à toi

qing et rene 27/03/2009 08:59

Bonjour depuis canton (Guangzhou) Sud de la chine.
tres bel article
tu m'etonne avec le 8, j'ai deja dit cela 3X sur le blog
Bonne journée du vendredi amitiés de canton
Qing et rené
A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com
La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.

:0014:dom:0075: 27/03/2009 08:24

Bonne fin de semaine ! Bisoux.Dom

mamita 27/03/2009 06:57

C'est un plaisir de lire des contes comme celui là, ça fait rêver dans ce monde un peu indifférent je comprends ta passion bises

Francoise du Var 27/03/2009 06:07

Belle et bonne journée de vendredibisousFrançoise

jackline 27/03/2009 00:42

Coucou Santounette...oui les antilles c'est bien beau, surtout les magnifiques plages, mais notre beau littoral provençal est bien beau aussi, et vous avez de la chance vous les provençaux de profiter en ce moment de bonnes températures...Ici, en région parisienne, on est à nouveau dans la grisaille, la flotte, le vent et la froidure..heureusement qu'on a eu le break de ce voyage, car il y a de quoi déprimer ! grosses bises et merci de ta visite :0010:" />

alysiane 26/03/2009 22:12

Tu as raiment un talent pour mettre en scène les textes et poèmes , c'est bien continue !

Mamounette 29 26/03/2009 20:24

kikou
Comme elle belle cette histoire , desmots choiss avec soins en font un conte merveilleux
Bizoute

cocole 26/03/2009 19:43

oui, j'ai pensé un moment que tu t'étais inspirée de ton vécu !!c'est un joli conte!! bise

bernadette 26/03/2009 19:26

dommage pour les jambes ! oui , hein ! toi aussi tu as repéré la belle mousse pour la crèche et de vielles pierres pour faire des décos !!!!!!mais chut ! j'en ramène toujours des pierres du lot , mais en principe c'est interdit ! zoup , dans la voiture et en route pour la maison où elle sera aussi jolie .bisousbernadette

Marie 26/03/2009 14:31

C'est une belle histoirej'aimebiseMarie

jardinette 26/03/2009 13:51

Bonjour santounette,Bien joli conte pour une journée bien triste et griseAmitiésJardinette

boutis13 26/03/2009 11:45

Merci pour ce beau conte que j'ai lu et relu avec une âme d'enfant mais je crais bien que la petite fille peut s'appeler "Santounette".Amitiés.

Linda & Picasso :0079::0071:: 26/03/2009 08:52

merci de son conte que je ne connaissais pas et que je trouve si beau et émouvant ...  les santons sont superbes comme d'hab!

:0014:dom:0075: 26/03/2009 06:15

Bon jeudi ! Bisoux.   dom

chantal74 25/03/2009 22:38

Bonsoir Santounette, fan de chichou, j'ai râté ta réponse  pardonne moi ! merci à toi j'irai voir ce dont tu me parles.douce nuitbizzzzzzzzzzchantal

Lystig 25/03/2009 22:14

triste et plein d'espoir.merci pour ce si joli conte

femmes en 1900 25/03/2009 20:16

c'est un beau conte illustrée par de beaux santons

Didine63 25/03/2009 20:10

Un petit coucou!Amitiés!Didine63

joëlle 25/03/2009 16:22

une ien belle histoire..Bises pour une belle fin d'aprem

JOe 25/03/2009 16:10

ben dis donc, 1993... Ce serait presque un conte moderne. Ne tous les cas, il est très joli. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzz

christiane 25/03/2009 15:58

une très belle histoire Santounette ! si tu ne m'avais pas dit que ce conte était de Mme Galli! j'aurai pu croire qu'à la fin tu avouais que la petite fille c'était toi!!!!mille mercis bonne après midi et à bientôtbisous

biker06 25/03/2009 15:19

tu as raison ! on nous cantonne dans des couloirs ou ni pompiers, ni ambulances ne peuvent passer. Les municipalités qui font cela sont des imbéciles. enfins ! ces plots m'ont couté un pied !bisouspat

Katell 25/03/2009 14:43

Tout cela me rappelle nos expositins, quand les personnes trouvent nos pièces belles, n'achètent pas, et se "baffrent" avec des cochonneries qui valent cher, alors nous avons des pièces bon marché....Cela s'appelle la nouvelle société....

chantal74 25/03/2009 12:24

Hello Santounette, j'ai lu ce conte avec mon âme d'enfant et j'ai ressenti beaucoup d'émotion.. je suis persuadée que cela est arrivé vraiment.Le santons sont très beaux.j'attends ta réponse pour savoir où je pourrais m'en procurer..belle journée à toi avec plein de bisouschantal

cerisette 25/03/2009 10:45

quel beau conte!bisouscerisette

clau 25/03/2009 09:47

j'en frissone...que du bonheur..merci...bz

Linda & Picasso :0079::0071:: 25/03/2009 09:29

aie miss ok j'ai vu effectivement les crèches au Venezuela mais c'est du platres peint ou de la terra cotta , je voyais pas ça comme des santons ... ça va pas étre simple pour les rapporter trop fragile! ils jéttent les valises ... mais je ne suis pas non plus dans l'endroit le + artisanal du pays ... ce pays fait 1,7 fois la France ... je vais me renseigner sur place sur il y a des nativités moins fragile pour toi mais je garantis rien ...

tétard 25/03/2009 09:04

magnifique ce conte , merci bcp Santounette de l'avoir partagé avec nous !gros bisous

canelle56 25/03/2009 08:58

c'est vraiment une tres belle histoire c'est vrai , et ta mise en scène bien imaginéebisesSantounette

:0014:dom:0075: 25/03/2009 08:55

Il est merveilleux, ton conte ! Et tu as fait un superbe travail de décoration pour l'illustrer. Il mériterait d'être publié par un éditeur ...Bon mercredi ! Bisoux.dom

Présentation

  • : Santons et crèches de Provence
  • Santons et crèches de Provence
  • : Site sur les santons de Provence et les crèches. Pour tous les amoureux des santons et des crèches
  • Contact

Texte Libre

Rechercher

Visiteurs en ligne