Je vous propose quelques petits trucs pour agrémenter la crèche en produits naturels, l’avantage : la gratuité totale du matériau et le plaisir de créer soi-même les éléments de décor.

Généralement pour accompagner le « papier crèche », on achète une terre spéciale dans les magasins type pépinières où fleurissent des produits divers et variés pour agrémenter la crèche et composer le décor, à cette époque de l’année.

Voici quelques petites choses à réaliser rapidement.

Il faut des feuilles de plusieurs couleurs (rouges comme celles de la vigne vierge que j’ai faites séchées dans le petit panier biscornu,

Une fois sèches, il faut enlever les nervures, puis les broyer délicatement à la main (délicatement pour éviter de se faire mal avec les petits morceaux de bois séchés).

Il faut retirer toutes les nervures sèches au fur et à mesure que vous les sentez sous la main, et voilà le résultat.
Cela va permettre de constituer le sous bois pour le décor de la crèche.

Pour les feuilles de vigne vierge, j’ai également utilisé un vieux moulin à café désaffecté pour

moudre les feuilles et obtenir ainsi l’équivalent d’une poudre de couleur ocre rouge, ressemblant à la terre de Provence.

Attention, il n’est pas conseillé de faire cela dans un mixeur domestique, sauf à le nettoyer très très méticuleusement après l’utilisation.

J’ai fait sécher de la peau d’agrumes consommés en dessert,une

fois sèche, j’ai moulu la peau,  en plus cela sent très bon.
En ce moment on mange tous des oranges, des mandarines…, il faut garder les pelures, les  faire sécher naturellement pendant quelques jours et ensuite les moudre. Cela permet de faire différentes couleurs de terre de décoration dans la crèche.

J’en profite au passage, pour vous dire que si vous consommez des agrumes issus de la culture biologique, la peau séchée et moulue s’utilise pour parfumer des gâteaux et entremets (il faut bien laver les fruits avant d’enlever la peau dans ce cas). Ca donne un goût exquis à la patisserie.

J’ai broyé à la main des feuilles sèches de platanes afin d’obtenir plusieurs types de couleurs également pour donner l’illusion du sous-bois.

Pour éviter la poussière et les éclats lors du broyage à la main, on peut enfermer les feuilles dans un sac plastique et les écraser avec un objet plat comme une masse ou un rouleau à patisserie.

Je suis allée chercher de la mousse (c’est indispensable pour la crèche)

Et voilà réparties sur du papier crèche, les différentes couleurs de feuilles broyées ou moulues.
Je n’ai pas pensé à photographier les feuilles vertes mais vous aurez compris que c’est le même principe, il faut utiliser des feuilles qui restent vertes après avoir séché et les moudre ou les broyer selon ce que l’on veut faire comme décoration.

Voilà c’est simple comme bonjour, celui que je vous adresse à toutes et tous.

Bien à vous

Santounette

Je vous présenterai le démarrage d’une décoration lors du prochain article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here