Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 10:35

Cher(e)s ami(e)s,

 

Nous quittons la frontière française pour nous rendre en Belgique et pour admirer une véritable crèche provençale sans la partie de boules, la partie de cartes...
Une crèche qui respecte la tradition avec Michel. Ce dernier est à la fois un historien des santons et des crèches, il est diplômé de l'école des Beaux-Arts de Belgique, il a également été le conservateur d'une des plus grandes expositions de crèches.

Je vais vous présenter la crèche de Michel exposée chaque année à l'église de Saint-Remacle en Belgique.  Par honnêteté intellectuelle, je précise que ce dernier est également l'auteur des textes explicatifs.

La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)

Pour donner un aperçu de la crèche, la toile située juste derrière est également peinte par Michel mesure 11 mètres de long.
Les santons, sculptés par Michel font 45 cm de haut et pèsent environ 3 kg.
Tous les accessoires sont également de lui, le mas que nous voyons mesure 1m25 de haut, le moulin 90 cm de haut.
Pour vous donner une idée de la grandeur de cette réalisation, voici Michel, en train d'installer la crèche de Noël 2015...

La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)

Il a fallu plus d'une tonne de souches pour le décor.
Nous débutons la visite avec la partie située à gauche avec la bohémienne  représentée avec 3 cartes de tarot à la main, inspirées du tarot marseillais qui fait référence à Nicolas Conver représentants les 3 arcanes, la mort, le pendu et l'église.

La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)

Une jeune Arlésienne est en train de discuter avec deux autres personnes.

Arlésienne en costume de Provençale (Arlatenco en atrencaduro de Prouvençalo).
Grande tenue endimanchée. La jeune femme est coiffée du ruban de velours à fond blanc en harmonie avec le reste du costume de la fin du XIXe siècle. Chez l'Arlésienne classique la casaque est coordonnée à la jupe. Lorsque l'éso est noire, on désigne le costume sous le nom de costume de  provençale. Son offrande, propre au Pays d'Arles, préfigure, sous la forme de dons symboliques (un quignon ou une miche de pain, des grains de sel, une allumette, une paire d'œufs) les vertus morales et de prospérité souhaitées au nouveau-né. Le sel éloigne les mauvais génies qui se pressent autour du berceau.

Que ton enfant soit :                                     Siegue toun enfant :

Bon comme le pain                                     Bon coume lou pan,

Sage comme le sel de la terre                      Sage coume la sau de la terro,

Droit comme l'allumette et                          Dreu coume la brouqueto e

Fécond comme l'œuf.                                  Plan coume l’ióu.

L'Arlésienne discute avec Bartoumieù ou Pistachié. Valet issu des pastorales, pièces de théâtre qui racontent la Nativité du Christ en vers provençaux, c'est le comique et le galéjeur de la crèche. Dans la Pastorale de Maurel (1844), il a peur de son ombre et tombe dans le puits. Dans celle du théâtre Chave (1862), il s'est habillé à la hâte, il a oublié ses bretelles. Cabaretier de son état, il aime les filles et le bon vin. Ses mains déjà occupées par la remise à niveau de son pantalon sont chargées de la morue, la merluso, mangée lors du gros souper qui précède la messe de minuit et de la pompe, le gâteau de Noël. Il porte également deux gros paniers de victuailles.

La poissonnière fait partie de cette discussion (la peissouniero). Personnage typiquement marseillais, elle arbore fièrement sa balance romaine accrochée à la ceinture. Son panier appelé laveuse est rempli des plus beaux poissons de la Méditerranée : on peut y voir les rascasses, les saint-pierre, les girelles,... Son costume est celui des femmes du peuple vers 1830-1840 : jupon piqué et caraco à manches gigots ici taillé dans une étoffe ancienne appelée aux bonnes herbes. Elle porte la coiffe à corduro (le nom vient de la couture centrale) dont les brides, les veto, flottent au vent.  

La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)

Derrière ces 3 personnages en train de discuter se tient le gardian (lou gardian). Personnage beaucoup moins courant de la crèche provençale dont la présence est souvent limitée à la Camague et au Pays d'Arles. Berger à cheval, gardien des bióu, taureaux sacrés de la Camargue, il dresse fièrement vers le ciel son trident. Il porte enroulé autour du buste, lou seden, tressé avec le crin des juments qui est utilisé encore de nos jours comme lasso, rênes ou lien. Le gardian montait autrefois en sabots. Pour protéger ses jambes des moustiques et de la mouillure du marais, il enfilait une sorte de bas de toile imperméable lacés aux genoux, les garamacho.

Au loin, sur le pont, on aperçoit le meunier (lou mounié). Santon de 30 cm, il arrive du lointain. C'est un personnage qui jouait autrefois un rôle prépondérant dans la vie économique du village. Il apporte sa plus belle farine. Il est célébré dans les pastorales où il propage la nouvelle de la Nativité car, de son moulin situé au sommet de la colline, il jouit d'un poste d'observation privilégié. 

La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)

Nous apercevons au fond sur les marches de la maison située devant le moulin, le porteur d'ail ( l’ome au rèst d’aiet).

Vieux paysan assis faisant une courte halte durant la route vers Bethléem, il assemble en tresses les gousses d'ail aux vertus médicinales et culinaires. Il apporte aussi une bouteille d'huile pour confectionner l'aïoli.
 

A la fenêtre de la maison, nous apercevons l'Etonnée (l'Estounado). C'est une version féminine du Ravi appuyée à la fenêtre. Elle porte un costume d'Arles des environs de 1800. C'est à cette époque que les premiers rubans de taffetas sont portés par les Arlésiennes sur une coiffe à bridoires maintenue par le plechoun, triangle de mousseline passé sous le menton, et noué au sommet de la tête.

Petit clin d'oeil sur l'appui de fenêtre, on peut voir les blés de Ste-Barbe qui sont mis à germr le 4 décembre sur du coton. C'est avec eux que commence en Provence la période calendale et les préparatifs du temps de Noël. Prémices des moissons futures sous la forme du blé en herbe, ils seront présents sur la table de Noël et ensuite dans la crèche. Ceux-ci sont découpés dans le métal d'une cannette d'un soda bien connu. La lanterne en laiton est ancienne.

La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)
La grande crèche provençale de Michel V. de Belgique (première partie)

Je vous proposerais de découvrir la suite de la découverte des personnages de cette immense et belle crèche provençale dans le prochain billet.

 

Bon dimanche

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alrisha/Monique 18/03/2017 11:45

Bravo au concepteur de cette crèche ! Elle est magnifique avec des personnages haut en couleurs très représentatifs. J'aime beaucoup.
Bon samedi Santounette et encore merci pour ce beau partage !

tobal louis 16/03/2017 17:50

Magnifique merci

martine 14/03/2017 20:20

quelle Merveille !!! vite je file lire la suite ;)

chatou11 14/03/2017 15:22

Bonjour Santounette, je suis estomaquée devant cette fabuleuse crèche. Bravo à son auteur, elle doit avoir du succès en période de Noël, dansn l'Eglise.
Bon début de semaine à toi et gros bisous
chatou

moqueplet 14/03/2017 07:24

et oui, je suis consciente que j'ai de la chance de pouvoir aller me balader un peu où j'en ai envie, mais parfois il faut aussi aimer sortir....passe une bien agréable journée

Quichottine 13/03/2017 19:47

C'est magnifique !
Merci à Michel pour ces explications et les photos qui nous permettent de la voir de si près.
Bises et douce soirée Santounette.

annie borie 13/03/2017 17:31

superbe crèche ,beaucoup de travail c'est magnifique ma petite crèche de cette année parait ridicule !!! les explications sont excellentes .merci a Michel et a toi ma Santounette de les partager avec nous .bisous

anne-marie 13/03/2017 10:53

WOUAAAAAHHHHHHHHHH félicitations Monsieur - Quel beau travail - Superbe
Bonne semaine

dom 13/03/2017 06:55

Wouhaaa !
C'est magnifique, toutes ces reconstitutions !!!
Bravo à son réalisateur et merci à toi.
Bon début de semaine, sous un crachin ... poitevin ...
Bisoux, bisoux

Danielli Monique 12/03/2017 16:48

oui une magnifique crèche dans le respect de la tradition ... les restitutions: paysage en peinture, décor naturel , constructions, santons tout ça maison contribue à la beauté provençale de cette crèche

fabr 12/03/2017 15:27

la crèche est magnifique et les textes explicatifs très intéressants vivement la suite

mamie.gisele 12/03/2017 15:19

Que dire de cette crèche est féerique ; elle est tellement jolie c'est vraiment une grande crèche le tout tellement bien arrangé ; que l'on reste bouche bée , merci Santounette pour ce gentil partage // bon dimanche bisou

danièle 12/03/2017 15:14

je suis tout simplement émerveillée! un grand bravo , non seulement pour les santons et décors , mais pour toutes ces explications un grand merci
à vous 2.
bon dimanche
danièle

Eliane 12/03/2017 12:09

Magnifique, mercisssss à vus deux et encore, encore, encore....
Bises
Eliane

Philippe de Santonnie 12/03/2017 11:28

Michel est vraiment un spécialiste et un passionné. Je ne le lasse pas de la redecouvrir chaque année et de donner un coup de main pour le montage. .. bravo! Et merci Santounette.

Jay (Farou) 12/03/2017 11:05

Je connais de réputation Michel Vincent !!! Je possède un ouvrage de lui et je sais que c'est un perfectionniste mais plus si c'était possible !!! Ca crèche est formidable et j'attends avec impatience la suite !!!

Henri.

NiniDS 12/03/2017 11:00

Magnifique, superbe, grandiose, quel travail de titan... comment ne pas se sentir toute petite devant ce spectacle ??
Bises, bon dimanche.

L'Espigaou 12/03/2017 10:49

Magnifique de chez magnifique
Je remercie Michel V non seulement de sa crèche qui est splendide mais de ses mots dignent d'un vrai Provençal.
Est qu'il a un blog?
C'est un moment de bonheur de le lire
Merci Santounette
Passe une belle journée
Bisous
Maryse

L'Espigaou 13/03/2017 13:10

Est que tu peux lui demander s'il pratique le "Félibre" la langue de Mistral?
Dis lui aussi que je suis très admirative de sa crèche.
Bisous
Maryse

Santounette 13/03/2017 07:30

Non Maryse, Michel n'a pas de blog, il maitrise plusieurs langues étrangères et le provençal aussi. Il connait beaucoup de choses aussi sur la culture provençale et les costumes provençaux.
Bonne journée
Bises

tiot le mineur 12/03/2017 10:45

Salut
C'est grandiose et superbe.
C'est un gros travail.
Bonne semaine

Présentation

  • : Santons et crèches de Provence
  • Santons et crèches de Provence
  • : Site sur les santons de Provence et les crèches. Pour tous les amoureux des santons et des crèches
  • Contact

Texte Libre

Rechercher

Visiteurs en ligne