Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 15:00

Cher(e)s ami(e)s,

 

Nous découvrons aujourd'hui la troisième partie du conte imaginé par mon ami Philippe de Belgique.

Le temps jouait contre lui...

Le garçon avait marché toute la journée. La nuit ne l'avait pas arrêté.

Adieu l'été, l'automne était largement installé, avec son ballet de feuilles chatoyantes, et un vent parfois cinglant imposait d'avancer le visage incliné.

En soirée, il aperçut enfin le village annoncé, qu'il atteignit en se réjouissant de percevoir un joyeux brouhaha.  

 

C'est jour de marché.

La vie grouille dès l'entrée du portail.

Philou vient à peine de franchir l'échalier qu'il se trouve mêlé à une troupe d'oies turbulentes, cacardant à tue-tête.

Rien que des oies blanches, conduites par une fillette et sa mamie...

 

Mais non !, s'avise-t-il soudain en remarquant un jars noir intriguant, l'œil fixe, qui semble le guetter.

Il reconnaît le fier Gédéon et l'approche, indécis, pour tenter un dialogue.

Bingo ! L'animal mystérieux embraye et lui confie qu'il est au courant de tout, grâce aux cigognes.

"Je sais que les Rois Mages attendent ton signe...Tu es tenace...A toi de trouver la trappe dissimulée sur la place : c'est le seul raccourci pour atteindre la Nativité...".

Le gamin saute en l'air et bat des mains, mais l'imprudent osera-t-il caresser l'animal, réputé pour ses coups de bec redoutables ?

 

Philou se trouve noyé dans un chahut monstre, parmi cette foule animée qui bavarde, se pousse et est ballottée entre les échoppes, les cages et les animaux qui braillent.

Une ribambelle de gosses joue, s'excite, s'esclaffe...
 

 

La tête lui tourne.

On trouve de tout ici : du pain, du beurre, des œufs... Le poisson côtoie les salaisons...

Philou passe d'un étal à l'autre et est conquis par celui des fromages, où un Herve incontournable fait défaillir les plus vrais amateurs.

 

Là, c'est une cotîresse liégeoise qui présente les plus frais des légumes : le fenouil l'emporte sur l'échalote et cherche à dominer le céleri.

 

Plus loin, on lui propose des fruits variés, terriblement appétissants.

Ah, quel délice de goûter au melon juteux avant d'avaler un pulpeux abricot, pendant que sa voisine se décide à commander un assortiment, mi-figue, mi-raisin !

 

Et que dire de l'éventail d'épices, dont le mélange suave vient chatouiller les narines de tout ce petit monde qui bat le pavé au son de l'accordéon, sous une pluie de feuilles multicolores ?

Le photographe justifie bien sa présence, en immortalisant cette ambiance unique où les parfums, les couleurs et les sons se répondent...

 

La nuit s'installe très tôt.

Philou reprend conscience de sa mission.

En se faufilant, il passe à côté de 2 commères qui abordent justement le fameux vent du matin.

Il intervient "Il y a pire !"

"Quoi donc ?", s'inquiètent-elles ?

"J'ai déjà affronté un vent pire ! Hahaha !".

Il les quitte interloquées et poursuit en direction de la galerie Sainte-Thérèse, plongée dans un singulier contraste de calme.

 

Il ralentit l'allure et y pénètre, se heurte à Hanscrouf et croise Saint-Nicolas, avant de saluer Monsieur le Curé, pensif, qui médite sans doute son prochain sermon.

 

Un arrêt...Fasciné par l'éclat des vitraux colorés où se joue la lumière, il se sent envahi par un sentiment de piété.

 

Tout à côté, l'éclairage sublime une splendide vigne rougeoyante...

 

Quand Philou en ressort, les réverbères ont déjà mis en valeur les arcades supérieures du bâtiment .

Assoiffé, il court se désaltérer à la vieille fontaine, au pied de l'escalier, dont le clapotis se mesure aux roucoulements des pigeons voisins qui tournoient à l'entrée de leur abri : un concert de cris, ponctué de déjections... Pouah !

 

Il se retourne à temps pour voir la foule s'écarter au passage d'un duo, qui présage le cacho fio, et ne peut rester indifférent à la scène : le plus vieux et le plus jeune de chaque famille, portent la plus lourde des bûches qui prendra place dans le feu, la nuit de Noël...

L'un est concentré et solennel ; l'autre est téméraire et affiche une bouille rayonnante.

 

En rasant les murs, Philou tombe enfin sur un faisceau lumineux, révélant la trappe convoitée.

Victoire ! Victoire à nouveau !, jubile-t-il intérieurement.

 

Tac ! Tac ! Tac !, fait la cigogne, qui l'a repéré pendant qu'elle s'appliquait à donner la becquée à ses petits.

 

Il la voit et s'encourt vers elle.

"Va, ma belle, dis-leur que c'est presque gagné !", lâche-t-il en ouvrant la vieille grille pour la propulser en direction des Rois Mages.

 

Philou a fait le plein de victuailles.

Un coup d'œil à gauche, à droite...Personne ne s'intéresse à lui.

Il entrouvre la trappe, s'y glisse et disparaît dans un bruit sourd.

Cette fois, son destin est souterrain...

* * *

 

A Bientôt pour la suite et la dernière partie

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamie.gisele 03/04/2017 10:20

bonjour Philippe quel joli conte j'attends avec impatience la suite , en attendant bonne journée et merci pour ce doux moment
de calme à demain

philippe de Liège 02/04/2017 12:01

L'AUTOMNE est une de mes saisons préférées. Saison ou se mêlent couleurs et senteurs de la nature.
Contrairement aux 2 parties précédentes , ou nous retrouvions le printemps et l' été, ce lieu très vivant et "grouillant " d'odeurs et de bruits associait le mariage entre les Santons du nord ( le belge Robert Noirhomme, santons peints par moi-même ) et ceux de chez vous. (Gigi, oustau d antan, et les plus connus comme Escofier Campana etc..) .
Nous avons pris beaucoup de plaisir à faire évoluer notre "héros " dans tout ce brouhaha avant de s enfoncer dans le fin fond de nos Ardennes pour enfin découvrir la nativité.
Tout a été réalisé maison sauf la fontaine.
Les matériaux sont essentiellement le polystyrène extrudé (travaille suivant l effet bois ou pierre pour être par la suite recouvert de plâtre et de gouache pour le rendu de effet de transparence et d'ombre).
Les étals sont réalisés en balsa et les accessoires sont en argile auto durcissante.
Les tuiles modelées un à une *2800 pièces * sont collées sur du carton avec du plâtre pour être enfin peintes.
Les réverbères muraux sont réalisés avec des petits leds de décors de train.
Les feuilles mortes sont des chatons sèches et peints.
8 mois de plaisir pour la réalisation du décor sans compter des recherches pour l inspiration des bâtiments ou le choix des santons qui pour certains réalisés sur mesure (cigognes. .. cacho fio etc)
Je vous remercie pour vos commentaires positifs.
Bon dimanche. Philippe.

Quichottine 02/04/2017 10:06

L'histoire est toujours aussi passionnante. Merci !
Je ne connaissais pas le mot "cotiresse". Merci de me l'avoir appris.
Bises et douce journée Santounette.

tiot le mineur 01/04/2017 17:18

Salut,
Le temps est au beau fixe.
Bonne journée

chatou11 01/04/2017 13:21

Autant de plaisir à lire cette seconde partie. Ce conte est charmant et les détails de la crèche sont fabuleux. Un beau partage.
Merci Santounette.
Bon week end et bises tout plein
chatou

marc 31/03/2017 15:29

vraiment formidable bien sur le conte et ses rebondissements mais aussi le choix des scènes et leur mise en place
bravo bravo
cela donne plein d'idées
merci pour ce moment de partage

Santounette 31/03/2017 19:02

Merci pour votre passage et vôtre commentaire Marc. Philippe s'amuse beaucoup avec la crèche et il avait imaginé un scénario avant de la créer comme un film.
N'hésitez pas à m'envoyer vos photos l'année prochaine si vous faites une crèche.
Bonne soirée

NiniDS 31/03/2017 13:39

Suite des aventures du petit Philou, qu'on imagine bien tout brinquebalé entre les étals appétissants et les senteurs odorantes du marché...
Bises, belle journée.

tiot le mineur 31/03/2017 10:38

Salut,
je passe te souhaiter un bon week-end

Vaccin Myanmar 31/03/2017 10:01

Bises au champion

Marie 31/03/2017 09:31

Que de belles réalisations ! Super beau, magnifique !
Merci pour ce partage.

Claudine 31/03/2017 09:02

Merci à Philippe pour son talent de conteur
De belles creations encore
Bises Santounette

dom 31/03/2017 06:58

Une belle histoire qu'on suit avec plaisir.
Bon vendredi, avec le soleil qui s'est fait la malle ... Pfff
Bisoux, chère santounette

danièle 30/03/2017 21:13

j'adore ces scènettes racontées façon conte, un grand bravo! c'est vraiment superbe!
très belle soirée,
danièle

martine 30/03/2017 20:06

absolument magnifique bravo vivement la suite
bonne soirée

Santounette 31/03/2017 19:34

Oui elle est belle cette crèche Martine. Philippe se donne du mal.
Merci pour ta fidélité.
Bonne soirée
Bises

Carole 30/03/2017 19:07

Absolument magnifique. L art du détail me subjugue. Vivement la suite. Bonne soirée

tiot le mineur 30/03/2017 18:26

Salut
C'est vraiment super ces réalisations.
Bonne journée

christine BLANC 30/03/2017 17:45

Bonsoir, je dirai tout simplement MAGNIFIQUE, on si croirai !!! Bises au champion

Santounette 31/03/2017 19:37

Merci pour votre fidélité Christine. Je ne sais plus si je vous ai répondu à votre mail, je l'ai bien reçu.
Bonne soirée

fabr 30/03/2017 16:18

super on s'y croirait

Santounette 31/03/2017 19:38

Oui je suis d'accord, c'est bien fait et on s'y croirait effectivement.
Merci pour ce commentaire.
Bonne soirée

Présentation

  • : Santons et crèches de Provence
  • Santons et crèches de Provence
  • : Site sur les santons de Provence et les crèches. Pour tous les amoureux des santons et des crèches
  • Contact

Texte Libre

Rechercher

Visiteurs en ligne